Création d’un comité de suivi à la mine Casa Berardi

L’Organisme de bassin-versant de l’Abitibi-Jamésie a dépêché un représentant à une rencontre organisée par la mine Casa Berardi d’Hécla-Québec à La Sarre le 30 octobre dernier. Cette rencontre a eu pour objectif de mettre sur pied un comité d’échange afin de permettre à l’entreprise d’améliorer ses pratiques. Étaient présents plusieurs organisations et communautés: la Communauté autochtone de Wahgoshig, l’Administration Régionale Baie-James (ARBJ), le Conseil de la Première Nation de Pikogan, le Conseil Régional en Environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) ainsi que plusieurs représentants de Hécla-Québec dont M. Ronald Durham, surintendant général des opérations à la mine Casa Berardi.

La mine Casa Berardi est une mine d’or souterraine située à 95 km au nord de La Sarre sur une portion de 37 km de la faille de Casa Berardi.  La mine Casa Berardi appartient à 100 % à Hécla-Québec, subdivision de Hecla Mining. La mine Casa Berardi compte plus de 560 employés directs et plus de 400 entrepreneurs sur le site. Ses principaux défis sont entre autres, le recrutement, la rétention de la main-d’œuvre et la réponse aux exigences environnementales.

Les différents représentants d’organismes présents à cette réunion ont été soumis à un exercice d’identification des sujets d’intérêt. Les sujets les plus récurrents : la restauration de site et des parcs à résidus, les effets et répercussions sur la biodiversité, les retombées économiques sur la région et … l’eau. À ce sujet et de façon générale, les effluents industriels de l’industrie minière font l’objet de nombreuses études demandées par les différents paliers de gouvernements, dont les Études de suivi des effets sur l’environnement (ÉSEE). Plusieurs aspects sont abordés lors de ce genre d’étude dont les communautés de poissons et leurs tissus, les macroinvertébrés benthiques et les essais de toxicité sublétale. Les effets toxiques sublétaux sont les effets qui diminuent la capacité d’une population à se maintenir en équilibre. Le comité de liaison de la mine Casa Berardi se réunira pour une première rencontre le 22 janvier 2019 à Villebois.

[image_with_text image= »25711″]

Source : Mathieu Dupuis 2018

[/image_with_text]

Aucun commentaire