La bande riveraine

Qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’une bande de végétation naturelle qui constitue une zone de transition entre les milieux terrestres et aquatiques. Elle varie en fonction de la pente et de la hauteur du talus puis se calcule à partir de la ligne des hautes eaux. Selon la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables (PPRLPI), elle varie entre 10 et 15 m.

bande-riveraine_robvq_03

La bande riveraine. Source : ROBVQ

bandes-riv300_mddelcc

Source : MDDELCC

La bande riveraine présente plusieurs
avantages pour les riverains.

Quels sont ses rôles ?
bande-riveraine_robvq_01

Source : ROBVQ

Érosion : dégradation de la partie superficielle des sols par le vent, la pluie, la glace et les vagues dans l’eau.

Rive : une berge représentée par une bande de terre qui borde une étendue d’eau douce.

Littoral : zone aquatique qui établit le contact entre le lac et la terre. Elle s’étend de la ligne des hautes eaux vers le centre d’un plan d’eau.

La rive remplit de nombreux rôles nécessaires au bon fonctionnement d’un plan d’eau :

 

  1. Barrière à pollution : Les végétaux retiennent et éliminent les polluants des eaux de ruissellement (pollens, phosphore, engrais, pesticides, sédiments, matières fécales, bactéries, autres matières en suspension, etc.) avant qu’elles n’atteignent les lacs et cours d’eau.
  2. Stabilise les berges : Les plantes retiennent le terrain et réduisent les risques d’érosion des berges engendrées par les eaux de ruissellement, le vent, les vagues, etc.
  3. Protection contre le réchauffement de l’eau : L’ombre produite par les arbres et les grands arbustes limite le réchauffement de l’eau, ce qui réduit la prolifération des algues bleu vert et des plantes aquatiques indésirables, tout en favorisant la présence de poissons.
  4. Refuge pour la faune : Une bande riveraine végétalisée assure à de nombreuses espèces fauniques des aires de reproduction, des habitats, des abris et des sources de nourriture.
  5. Contribution à la beauté des paysages : En préservant le caractère naturel des paysages, la végétation riveraine donne de la valeur aux propriétés.
  6. Diminue les risques d’inondation : En absorbant l’eau passant par la bande riveraine, elle permet de diminuer la quantité d’eau atteignant le plan d’eau.
  7. Recharge la nappe phréatique : En diminuant le ruissellement, la bande riveraine aide à absorber l’eau qui recharge la nappe souterraine.

ET PLUSIEURS AUTRES!

Comment puis-je aménager une bande riveraine chez moi ?

Il y a deux méthodes pour aménager une bande riveraine chez soi, la renaturalisation et la revégétalisation. La renaturalisation consiste tout simplement à laisse aller la nature en cessant de tondre la partie du terrain qui longe un lac ou un cours d’eau. Cette action permet à la nature de prendre le soin de choisir des végétaux adaptées aux conditions du milieu. L’autre méthode, la revégétalisation de la rive, est plutôt ce qu’il est conseillé de faire, puisqu’elle va permettre à la bande riveraine d’accomplir ses rôles plus rapidement. Elle consiste à choisir les bons végétaux afin de les implanter dans la zone de la bande riveraine (consulter votre municipalité pour connaître les distances à respecter).

Ce qu’il faut prendre en considération avant d’implanter une bande riveraine

La largeur de la rive :
  • La ligne des hautes eaux : Elle permet de déterminer l’endroit où la bande riveraine débute. Facilement, on peut la déterminer par le niveau de l’eau le plus haut qui a été atteint lors des dernières crues du printemps.
  • La largeur de la bande riveraine : Il faut consulter votre municipalité afin de connaître la réglementation encadrant les distances à respecter. La Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables suggère tout de même une bande riveraine élargie variant de 10 m à 15 m (selon la pente de la rive) vers l’intérieur des terres, à partir de la ligne des hautes eaux.
  • La pente de la rive : Il faut calculer la pente de la rive qui va permettre de déterminer la largeur de la bande riveraine voulue.
  • L’ouverture : Selon la PPRLPI, il est possible d’aménager une ouverture (une ouverture aménagée à travers la végétation) et un accès à l’eau (sentier, escalier) au travers de la bande riveraine.
bande-riveraine_banderiveraine-org

Si la rive subit déjà de l’érosion, il n’est pas toujours recommandé d’instaurer une bande riveraine immédiatement. Il faut faire appel à un expert avant tout! Vous pourrez trouver plus de renseignement dans la section Pour en savoir plus à la fin de cette page.

Attention, si vous devez entreprendre des rénovation dans la bande riveraine, consulter la municipalité avant tout ! DES AUTORISATIONS SONT NÉCESSAIRES !

schema_pente_cobamil

Pente de la rive. Source : Cobamil

La bande riveraine a une largueur minimale de 10 m

  • Lorsque la pente est inférieure à 30 % ou
  • Lorsque la pente est supérieure à 30% et qu’elle a moins de 5 m de hauteur
bande-riveraine_ville-de-repentigny

Source : Ville de Repentigny

La bande riveraine a une largueur minimale de 15 m

  • Lorsque la pente est supérieur à 30 % ou
  • Lorsque la pente est supérieure à 30% et qu’elle a plus de 5 m de hauteur
bande-riveraine_ville-de-repentigny

Source : Ville de Repentigny

Le choix des végétaux :

Le choix des végétaux est important dans les étapes d’aménagement de bandes riveraines. En effet, plusieurs facteurs sont déterminants afin que votre bande riveraine remplisse ses fonctions :

  • L’exposition au soleil ;
  • La zone de rusticité ;
  • Le type de sol ;
  • L’humidité du sol ;
  • La localisation sur le talus ;
  • La hauteur du plant ;
  • Le type de croissance ;
  • Le rôle de la plante.

 

Pour obtenir un rendement optimal de la bande riveraines et ainsi bénéficier de tous ces avantages, il est nécessaire d’implanter une bande riveraine de trois strates, une strate herbacée, une strate arbustive et une strate arborescente. La bande herbacée est principalement du gazon, qui permettra de filtrer les polluants. Ensuite, la bande arbustive, qui sont des arbustes, permet de stabiliser les berges pour protéger contre l’érosion et le décrochement de terrain. Puis, la bande arborescente, qui sont des arbres, a comme rôle de stabiliser les berges, de couper le vent et de créer de l’ombre au bord de l’eau. Les arbres se plantent normalement sur le replat alors que les herbacées et les arbustes se plantent sur le talus. Afin de bien choisir vos végétaux et de connaître des techniques de plantation, consultez les documents suivant :

Choix des plantes indigènes adaptées au climat abitibien
Guide de bonnes pratiques : Aménagement et techniques de restauration des bandes riveraines

Les zones de rusticité indiquent les zones les plus propices à la survie des herbacées, arbustes et arbres d’après les conditions climatiques moyennes d’une région. La zone de rusticité de chaque ville et municipalité de l’OBVAJ a été répertoriée dans le document ci-dessus.

bande-riveraine_plante_banderiveraine-org

Attention aux espèces exotiques envahissantes!

La règlementation

D’après la PPRLPI, la zone de bande riveraine est protégée et plusieurs interventions y sont interdites.

Interventions interdites

  • Engazonner ou tondre
  • Débroussailler, brûler ou abattre des arbres (sauf pour l’accès à l’eau de 5 m)
  • Épandre de l’engrais, des pesticides ou du paillis
  • Aménager une plage (remblayage)
  • Aménager une voie carrossable pour la mise à l’eau d’un bateau
  • Aménager une rampe de mise à l’eau
  • Construire un quai de béton ou sur encoffrement
  • Creuser, canaliser ou modifier le tracé d’un cours d’eau
  • Construire des barrages ou des digues
  • Prélever du gravier (dragage)

Intervention admissible sous condition d’une autorisation municipale

  • Aménager un accès à l’eau d’une largeur maximale de 5 m (pente < 30 %) Tailler une fenêtre de 5 m dans le haut du talus (pente > 30 %)
  • Réaliser un sentier d’accès, sans ajout de matériaux, qui suit un tracé sinueux
  • Construire un escalier sur pilotis
  • Installer un quai flottant, sur pieux ou pilotis
  • Aménager un abri à bateau sur pieux ou pilotis
En milieu agricole

La bande riveraine n’est pas seulement présente chez le citoyen, mais elle est d’autant plus importante dans le milieu agricole. La bande riveraine permet, on le sait bien, de protéger les eaux de surface contre les pollutions du milieux agricoles, mais ce qui est moins connu, c’est qu’elle octroie des effets économiques bénéfiques pour les agriculteurs. Plusieurs aménagements de bandes riveraines existent en milieu agricole.

Un projet de l’OBVAJ en milieu agricole

Le projet Avec ma bande riveraine, j’y gagne !  permettra aux agriculteurs d’obtenir un juste portrait de l’état de leurs rives et consiste en un premier pas vers une recherche de financement afin de développer un projet éventuel de végétalisation à moindre coût. Il vise à soutenir les propriétaires de terrains agricoles en bordure d’un plan d’eau afin d’améliorer la qualité de l’eau en réduisant les pollutions potentielles provenant des activités agricoles et afin d’augmenter la production économique des exploitations à long terme.

Veuillez consulter la page de notre projet pour plus de détail.

a-chacun-sa-bande-01
a-chacun-sa-bande-02
a-chacun-sa-bande-03

Source : Club-conseil Gestrie-Sol

Pour en savoir plus

N’oubliez pas de visiter les autres onglets de notre section bonne pratique pour en savoir plus sur les sujets vous intéressant!

Vous pouvez aussi nous contacter en tout temps si vous avez des questions, ainsi que lire les quelques documents ci-dessous.

Liste des pépinières en Abitibi

Personnaliser votre rive

Affiche finale Vivre au bord de l’eau_revue nov 2009_RAPPEL

Document synthèse – Choix des plantes indigènes adaptées au climat abitibien

Fiche_bande_riveraine

Guide de bonnes pratiques Aménagement et techniques de restauration des bandes riveraines

Sources

Bande riveraine | Cobamil. (2017). Cobamil.ca. Consulté le 20 juillet 2017, par http://www.cobamil.ca/bande_riveraine

Guide de bonnes pratiques Aménagement et techniques de restauration des bandes riveraines. (2013). Québec. Consulté par http://banderiveraine.org/wp-content/uploads/2013/07/FIHOQ_guide_2013_web_spread.pdf

Regroupement des organismes de bassins versants du Québec. Fiches sur l’aménagement et l’entretien des propriétés résidentielles.