Parlons environnement à la TGIRT

Une rencontre de la table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire (TGIRT) ayant pour thème l’environnement s’est tenue le 13 septembre dernier à la MRC de la Vallée-de-l’Or. Plusieurs représentantes et représentants d’associations, d’organismes gouvernementaux ou non étaient présents, dont le CREAT, l’Action Boréale, la SÉPAQ, le MFFP, et bien sûr l’OBVAJ. De nombreuses préoccupations environnementales ont été soulevées. Parmi celles-ci, l’entente esker, l’aire protégée des Caribous, le maintien des frayères, les bandes de protection riveraines, les espèces menacées, les TIAM (Territoire incompatibles aux activités minières), l’apport en sédiments dans les cours d’eau découlant du mauvais entretien des ponceaux, la multiplication de la présence des véhicules tout terrain et des motoneiges sur le territoire. Notez que toutes ces préoccupations sont liées de près ou de loin à la ressource en eau.

En pleine mise à jour de son plan directeur de l’eau (PDE), l’OBVAJ a informé la TGIRT de son désir de cumuler les données concernant, entre autres, les milieux humides et hydriques (MHH) afin de parfaire le portrait de son territoire. À ce sujet, la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques permet de soutenir, rétablir ou engendrer de nouveaux milieux pour compenser les pertes inévitables de MHH et de planifier le développement du territoire dans une perspective de bassin versant. De ce fait, le Règlement sur la compensation pour l’atteinte aux milieux humides et hydriques énonce les mesures reliées à la compensation des pertes de MHH. Ce règlement entre en vigueur le 20 septembre 2018.