Juin – Le mois de l’eau

En juin, on passe à l’action!

(Source: site du ROBVQ)

Au Québec, le Mois de l’eau est une célébration collective de l’eau misant sur la sensibilisation et l’éducation de la population.

L’édition 2021 se penche sur le phénomène du ruissellement et de ses impacts sur nos cours d’eau et nos lacs. Le Mois de l’eau 2021 fait donc la promotion des activités liées à une meilleure gestion de l’eau de pluie chez soi et invite les citoyen(ne)s à passer à l’action pour préserver l’eau, notre patrimoine collectif essentiel à la vie.

Nous pouvons tous devenir des aquacitoyen(ne)s en mettant en place des mesures dans notre cour pour favoriser l’infiltration de l’eau dans le sol et donc, réduire le ruissellement!

Édition mixte : On semble apercevoir le « bout du tunnel »… Cette année, en raison de la pandémie-qui-achève-peut-être-bientôt, on vous propose une formule mixte avec des activités en personne (en respect des mesures sanitaires) et d’autres en ligne !

L’eau retourne à l’eau

Saviez-vous qu’en milieu urbain, l’eau de pluie qui ruisselle, c’est-à-dire qui s’écoule sans s’infiltrer dans le sol et se charge de tous les contaminants avec lesquels elle entre en contact, représente entre 30 et 75 % du volume total des précipitations? En comparaison, dans un milieu naturel, la proportion du ruissellement est de l’ordre de 10 % ! (1)

Un volume de ruissellement élevé dégrade la qualité de l’eau et entraîne des impacts sur les écosystèmes aquatiques. Les surfaces imperméables, telles que les toitures et les sols bétonnés ou asphaltés, en sont la principale cause. Puisque cette eau s’évacue rapidement, sans être filtrée, absorbée ou ralentie par des végétaux, les risques d’inondation ou de déversement sont plus grands durant les périodes de fontes ou de précipitations abondantes.

Bien que l’eau de ruissellement soit souvent d’apparence claire, elle est l’une des plus grandes sources de pollution de nos cours d’eau.

Pour découvrir les activités organisées, consultez la liste sous l’onglet « Participer ».

Pour soumettre une activité et profiter de la visibilité offerte par cette plateforme, consultez l’onglet « Proposer une activité ».

Pour télécharger nos outils, rendez-vous sur cette même page.

 

Merci de participer à la protection de l’eau, notre patrimoine collectif source de vie!

Source : (1) Stephens, J. et al. (2002). Stormwater planning. A Guidebook for Bristish Columbia. British Columbia Ministry of Water, Land and Air Protection, Vancouver, C.-B. En ligne.

L’eau, une ressource essentielle

Le Québec est privilégié par l’abondance de ses ressources en eau. Il détient 3 % des réserves d’eau douce mondiales, dont des dizaines de milliers de rivières et plus de trois millions de plans d’eau. Cette ressource est nécessaire à de nombreux usages : pour les besoins quotidiens, l’industrie, l’agriculture, le transport, l’énergie et les loisirs, entre autres. Cependant, la pression sur cette dernière est importante et les enjeux la concernant sont nombreux :  parmi eux, qualité, quantité, sécurité, écosystèmes, accessibilité et changements climatiques. L’eau constitue un bien commun. Elle est, à ce titre, une responsabilité individuelle et collective de toutes les Québécoises et Québécois.

Historique du Mois de l’eau

En 2017, dans le cadre de l’adoption de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés, le gouvernement du Québec proclamait le mois de juin « Mois de l’eau » dans le but de sensibiliser et d’éduquer la population du Québec sur l’eau et ses enjeux.

Dans le cadre du Mois de l’eau, le Regroupement des organismes de bassins versants (ROBVQ), les Organismes de bassins versants du Québec (OBV du Québec) et les organismes coordonnateurs des Tables de concertation régionales (TCR) font la promotion des initiatives mises de l’avant au cours du mois de juin par les acteurs de l’eau. Les activités proposées visent à faire connaître les enjeux et à promouvoir les bonnes pratiques de gestion de l’eau auprès de la population et des acteurs de l’eau.

Barrage routier à Senneterre pour l’ouverture de la pêche. On partagera de l’information sur les bonnes pratiques en forêt pour cette activité: santé, sécurité et environnement seront au menu.