Projet d’analyse de la qualité des eaux de surface

Selon un rapport publié par l’organisation World Wildlife Fund Canada (WWF-Canada), les données sur la qualité de l’eau sont de faibles quantités dans le bassin versant de la rivière Harricana, alors qu’une forte pression anthropique est observée sur le bassin. L’Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie (OBVAJ) a également constaté un manque important de données sur la qualité des eaux de surface dans la région de l’Abitibi-Jamésie suite à la rédaction de son Plan directeur de l’eau. En effet, le Ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MELCC) a mis en place depuis des années deux programmes gouvernementaux de surveillance de la qualité des eaux de surface dans la région, tels que le Réseaux-Rivières et le Réseau de Surveillance Volontaire des Lacs (RSVL). Cependant, les données collectées restent insuffisantes pour dresser un portrait global de la qualité des eaux par bassin versant. Afin de protéger notre ressource en eau, il est essentiel d’obtenir préalablement un juste portrait de la santé de nos bassins versants. À cette fin, l’OBVAJ a développé un projet pilote d’analyse de la qualité des eaux de surface,  inspiré d’un projet élaboré par nos collègues de l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT). Ce projet permettra d’augmenter les données régionales et nationales et de mettre en place les actions nécessaires à la protection et à la préservation des ressources en eau dans la région. Il offrira également aux gestionnaires et aux acteurs locaux des informations sur les zones où le suivi s’avère nécessaire.

Rivière Duparquet, bassin versant de la rivière Abitibi

Le projet d’analyse de la qualité des eaux de surface a été réalisé pour la première fois en été 2017 et a été reconduit également pour l’année 2018. Plusieurs organisations locales, régionales et provinciales ont appuyé ce projet, tels le Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT), le Parc national d’Aiguebelle (SÉPAQ), la Direction régionale de l’analyse et de l’expertise de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec (MELCC) ainsi que l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT).

 

L’identification des stations d’échantillonnage constitue une première étape du projet. En effet, une analyse spatiale des pressions anthropiques et des usages de l’eau par bassins versants a été réalisée pour déterminer les zones qui subissent une forte pression anthropique, grâce à un outil cartographique de priorisation des sous bassins versants (nous vous invitons à consulter la page du projet ici). Cet outil a permis de sélectionner les sites les plus impactés, où la qualité de l’eau pourrait être affectée. Au total, douze stations d’échantillonnage ont été identifiées dans dix (10) municipalités  : ville Macamic, municipalité de Gallichan, municipalité de Rapide Danseur, municipalité de Taschereau, ville de Rouyn-Noranda, municipalité de Rivière-Héva, ville de Val-d’Or, municipalité de St Marc de Figuery, ville d’Amos et la municipalité de Belcourt.

Méthodes utilisées pour l’analyse de l’eau de surface

Le suivi de la qualité de l’eau s’est effectué selon certains indices et critères reconnus pour les milieux aquatiques :

  1.  L’indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP) : permet de mesurer six (6) descripteurs physico-chimiques et bactériologiques (phosphore total, les coliformes fécaux, les matières en suspension, l’azote ammoniacal, les nitrites-nitrates, la chlorophylle a).
  2.  L’indice diatomées de l’Est du Canada (IDEC) : est un bio-indicateur qui permet de détecter et mesurer l’impact des activités humaines sur les communautés aquatiques appelées diatomées.
  3.  Le classement trophique : mesure l’état de santé ou état trophique d’un lac, en se basant sur la transparence de l’eau, la chlorophylle a, le phosphore total et le carbone organique dissous.
  4.  Les paramètres conventionnels tels que le pH, la conductivité, la température de l’eau et la conductivité sont également relevés sur les sites d’échantillonnage grâce à la multisonde YSI 556 MPS.

Consulter les résultats des analyses de la qualité des eaux de surface

Analyse de la qualité des eaux de surface 2019

Analyse de la qualité des eaux de surface 2018

Analyse de la qualité des eaux de surface 2017

Écrivez ici...